ACTUALITé - VIE LOCALE

BASSE-TERRE - Addictions : le clip Décroche tourne déjà sur les réseaux

France-Antilles Guadeloupe 15.04.2018
Fl. B

1RÉAGIR

Addictions : le clip Décroche tourne déjà sur les réseaux
Les jeunes gens véhiculent une série de messages optimistes et préventifs. (Fl. B.)

Sous la houlette de l'association Annou Sòti, six jeunes viennent de réaliser un clip, sous forme de trap : « Layon GZ, Slany stg, Edson X, MC neuf, Sam et Nasha » ne laissent donc pas insensibles, avec des mots forts, durant les trois minutes du clip.

Présentes sur notre îles, les addictions engendrent la souffrance et parfois de la violence. Aussi, la jeunesse Guadeloupéenne, a choisi de s'exprimer à travers un clip de prévention des conduites à risques, et s'est mobilisée pour faire passer un message de prévention, afin de sensibiliser les jeunes et le grand public. « En effet, les addictions touchent tout le monde, toutes les générations, et notre message de prévention est donc universel » confie Aurélie Mischel-Barbassat, animatrice socioculturelle de l'association Annou Sòti à l'initiative de l'opération. Et d'ajouter, « nos artistes, auteurs-interprètes, se sentent très concernés par ces problématiques, car le milieu de la fête dans lequel évoluent les jeunes et, plus tard, les générations futures, favorise hélas les conduites à risques. » Ce projet vu le jour il y a deux ans, avant d'être présenté à l'association Flè a Mango du Gosier, qui l'a tout de suite validé.
Le clip circule sur les réseaux sociaux depuis un mois et cumule plus de 2100 vues. Intitulé Décroche et 100% made in Gwada, il met en scène six jeunes gens investis dans la sensibilisation aux conduites à risque, et la prévention des addictions. Les financeurs de ce projet à la fois utile et original, sont l'agence régionale de santé (ARS), la mission interministérielle de lutte contre les drogues et conduites addictives (Mild&Ca), la direction des affaires culturelles (Dac), la direction régionale du droit des femmes et de l'égalité (DRDFE) et le service pénitentiaire de probation et d'insertion (Spip). Ils sont bien entendu, entourés de professionnels oeuvrant dans la cadre de l'addiction. »
1
VOS COMMENTAIRES
  • tiGWI - 16.04.2018
    Nn paket gwan rip mawé an tèt a'w ou ka pasé mésaj ???
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION