ACTUALITé - VIE LOCALE

POINTE-À-PITRE/LES ABYMES - La fête nationale commémorée

France-Antilles Guadeloupe 15.07.2017
Harry MAPOLIN

0RÉAGIR

La fête nationale commémorée
Les élèves de l'école Fernande-Bonchamps ont chanté La Marseillaise au rythme du gwoka. -(Photo: H.M.)

Cette année encore, la cérémonie républicaine du 14 juillet s'est tenue à 8 heures sur la place de la Victoire, à Pointe-à-Pitre. En fin de matinée, la Ville des Abymes célébrait aussi cette fête rappelant la prise de la Bastille, à Paris, en 1789.

Vendredi, dès 6 h 30, le Régiment du service militaire adapté (RSMA), la police et la gendarmerie nationale étaient déjà aux côtés du maire de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou, pour la cérémonie républicaine du 14 juillet, à 7h45, sur la place de la Victoire. Les deux assemblées locales majeures étaient également représentées, tout comme les anciens combattants, l'Association des cuisinières de Guadeloupe et plusieurs personnalités. La particularité de cette cérémonie a été l'interprétation de La Marseillaise par des élèves de l'école Fernande-Bonchamps de Pointe-à-Pitre, au rythme du gwoka joué par un des élèves. Les écoliers ont chanté les deux premiers couplets de l'hymne national, ainsi que les deux derniers couplets, ce qui est inhabituel.
Puis des gerbes de fleurs ont été déposées au monument aux morts, en hommage aux soldats disparus, et au monument des 100 chaînes érigés en 2003 en hommage aux Guadeloupéens fusillés sur cette place en 1802, au lendemain de la bataille de Baimbridge pour résister au rétablissement de l'esclavage.
Ce dernier monument est aussi érigé en hommage aux Guadeloupéens tués lors de la révolte ouvrière et syndicale de Mai 1967.
Aux Abymes, la cérémonie, chapeautée par Francesca Faithful, a été quelque peu perturbée par la pluie et s'est déroulée sans le traditionnel défilé. La fanfare Sonis des Abymes a joué les sonneries et La Marseillaise sur place.
Le maire Éric Jalton a décoré quatre administrés pour leur engagement dans la vie aux Abymes. Il s'agit de Marie-Blanche Kancel, Margot Onesta, Fulbert Adelo et Patrice Termosiris.
Patrice Termosiris (à gauche), Marie-Blanche Kancel, Margot Onesta et Fulbert Adelo ont été mis à l'honneur par la Ville des Abymes.
Franck Fanhan, représentant des anciens combattants, a mené la cérémonie aux Abymes, comme chaque année.
Le sous-préfet Jean-Michel Jumez, le maire de Pointe-à-Pitre Jacques Bangou, le représentant de la Région Georges Brédent et le conseiller départemental Marcel Sigiscar avancent pour la cérémonie.
Le maire et le sous-préfet ont déposé une gerbe au monument des 100 chaînes, en hommage aux Guadeloupéens morts sur la place de la Victoire en 1802 et 1967.
Frantz Coletin (à droite) représentait les anciens combattants de la Guadeloupe, lors de la cérémonie à Pointe-à-Pitre.
Aux Abymes, les majorettes de l'association Dalhia ont chanté en compagnie des élus et des anciens combattants.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION