LOISIRS - SORTIR

EXPOSITION - L'art dominiquais s'expose

France-Antilles Guadeloupe 12.10.2017
Estelle VIRASSAMY

0RÉAGIR

L'art dominiquais s'expose
Ronald Cyrille, qui a toujours revendiqué son appar tenance tant à la Dominique qu'à la Guadeloupe, fait partie des artistes invités à exposer dans le cadre deWaitukubuli Dreams & Visions. (E.V.)

Jusqu'à samedi, 17 artistes de la Dominique exposent au centre culturel Rémy-Nainsouta, à Pointe-à-Pitre. Waitukubuli Dreams & Visions offre un regard sur l'art pictural de l'île voisine.

Le passage de l'ouragan Maria sur la Dominique n'aura pas eu raison de l'ex-position Waitukubuli Dreams & Visions. Visible jusqu'à samedi, au centre culturel Rémy-Nainsouta, elle réunit 17 artistes dominiquais. Il s'agit de Carla Armour, Tiffany Burnett, Mercy David, Rohann Allport, Ziggy Bruney, Shadrach Burton, David Durand, Ray Francis, Aaron Hamilton, Tom Jones, Chase Lawrence, Elias Nassief, Lowell Omtni Royer, Earl Darius Etienne, Moses Ellingworth, Arnold Toulon et Ronald Cyrille.
Mise en oeuvre à l'initiative de l'entreprise Dexia (Dominica Export Import Agency), basée à Roseau, Waitukubuli Dreams & Visions permet de découvrir une sélection d'oeuvres basées sur des approches et techniques diverses (peinture, dessin, collage, etc.).
DIVERSITÉ DE STYLES
« L'idée est née lors de la présentation de l'exposition guadeloupéenne Carré d'art à la Dominique, en juillet 2016, précise Ronald Cyrille, originaire de la Dominique par sa mère et vivant en Guadeloupe depuis son plus jeune âge. J'y participais avec Daniel Dabriou, Diane Hugé et José Manlius. L'objectif de Waitukubuli Dreams & Visions est d'offrir aux artistes dominiquais une visibilité en Guadeloupe. »
« Ils sont très créatifs mais manquent d'opportunité pour présenter leur travail en dehors de la Dominique, ajoute le plasticien. À travers cette diversité de styles, on se rend bien compte qu'il y a une forme de cohérence avec le thème de la nature qui est souvent abordé. »
Nathalie Hainaut, commissaire d'exposition, a joué un grand rôle dans le choix des artistes. Elle a bien évidemment fait appel à Earl Darius Etienne, l'un des plasticiens les plus réputés de la Dominique. Quant à Ronald Cyrille, qui a toujours revendiqué son appartenance aux deux territoires, sa participation à une telle manifestation était une évidence pour la commissaire d'exposition.
« Nous ne sommes pas tous au même niveau de création, ajoute Ronald Cyrille. Certains sont plus actifs que d'autres, plus engagés ou plus inscrits dans le paysage artistique de la Dominique. C'est pour cela que le nombre d'oeuvres présentés varie en fonction des artistes. »
Les dégâts causés par l'ouragan Maria ont compliqué la venue des artistes dominiquais. Seuls Earl Darius Etienne et Lowell Omtni Royer ont pu faire le déplacement. Ils seront à Rémy-Nainsouta jusqu'à la fin de l'exposition.
Jusqu'au samedi 14 octobre, au centre culturel Rémy-Nainsouta, à Pointe-à-Pitre.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION