LOISIRS - SORTIR

FESTIVAL - Le Film Detroit en avant-première

France-Antilles Guadeloupe 12.10.2017
L.B.-S.

0RÉAGIR

Le Film Detroit en avant-première
Le film Detroit de l'Américaine Kathr yn Bigelow sera projeté ce jeudi soir, à 19 heures, au Rex dans le cadre du Festival international du film des droits de l'homme.

La 4e édition du Festival international du film des droits de l'homme débute demain vendredi, au Mémorial ACTe. Ce jeudi soir, en avant-première au Rex, une soirée sur la ségrégation aux Etats-Unis est programmée.

L'édition 2017 du Festival international du film des droits de l'homme (FIFDH) sera différente des trois précédentes. « Les films de fiction y occupent désormais une place de choix. Jusqu'à présent, nous privilégions les films documentaires mais le génie de la fiction nous manquait » , explique Élisabeth Gustave, la directrice, dans son mot de présentation. « Si notre projet reste d'alerter et de mettre sous projecteurs les atteintes aux droits humains quelle que soit leur nature, nous n'en célébrons pas moins pour autant le 7e art » , poursuit-elle.
Au total, ce sont 37 films qui seront projetés dans 14 lieux différents (10 communes y participent). Sept thématiques seront ainsi abordées lors de cette 4e édition dont l'invitée d'honneur est la politologue et féministe Françoise Vergès, ancienne présidente du Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.
LA FEMME À L'HONNEUR
Tout au long du festival, la Femme sera mise en avant. Elle se fera tantôt guerrière, résiliente ou encore pugnace dans les huit films de la sélection dans lesquels elle apparaîtra. Parmi les autres thèmes abordés : la jeunesse, la colonisation ou encore l'extrémisme.
Si l'ouverture du FIFDH se fait officiellement vendredi lors d'une soirée au Mémorial ACTe, dès demain vous êtes invités au cinéma Rex pour une soirée sur le thème : la ségrégation aux États-Unis. Sera ainsi projeté le film Loving de Jeff Nichols qui raconte l'histoire d'amour entre une femme noire et un homme blanc dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. Puis ce sera Detroit de Kathryn Bigelow qui traite des émeutes qui ont eu lieu dans la ville de Detroit en 1967 qui ont fait une quarantaine de morts.
Malgré son évolution, le Festival garde la recette qui a fait son succès au fil des années : susciter les échanges avec le public après le choc et l'émotion des images.
Le palmarès du Grand prix du documentaire, du Prix de la Ligue des droits de l'homme, du Prix Fiction Caraïbes et du Prix du jury lycéen, sera connu le jour de la clôture, le 21 octobre.
Le programme des 1ers jours
- Jeudi 12 octobre, au Rex à Pointe-à-Pitre, soirée thématique : Ségrégation aux États-Unis. 17 heures : Loving. 19 heures : Détroit - Un débat suivra la projection du film
- Vendredi 13 octobre, au Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre. 19 heures : cérémonie d'ouverture (sur réservation) suivie de la projection du court-métrage L'œil du lézard, du film Burning Birds et d'un cocktail
- Samedi 14 octobre, à la médiathèque de Lamentin. 18h30 : La lettre de mon père. 19 heures : Je ne suis pas votre nègre. 20h30 : Discussion : Les Africains Américains, de l'esclavage à la présidence Au Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre, soirée thématique : Au temps des colonies. 17 heures : Françoise Vergès présente son ouvrage : Le ventre des femmes. 18 heures : Rassine Monmon, papa
Suite du programme à lire sur http://festival-droits-de-lhomme.org/

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION