LOISIRS - SORTIR

Une semaine dédiée à la culture indienne

France-Antilles Guadeloupe 07.11.2018
Laurence BAPTISTE-SALOMON

1RÉAGIR

Une semaine dédiée à la culture indienne
Qui pour succéder à Jeanne Dollin, Miss India 2017 ? Elles sont cette année, trois prétendantes au titre. (D.R.)

Le première semaine de l'Inde s'achèvera samedi avec la 9e édition de l'élection de Miss India, à la salle Robert-Loyson, au Moule.

Une première semaine de l'Inde à la durée un peu atypique puisqu'elle a été lancée le 27 octobre dernier avec Diwali ou la fête de la Lumière (célébrée officiellement en Inde le 7 novembre). « Nous voulions en fait regrouper plusieurs manifestations afin de promouvoir la culture indienne et la faire découvrir » , explique Raïssa Nagapin, de l'association Shakti qui organise l'événement. « Nous avons aussi voulu profiter de l'affluence touristique actuelle pour mettre en avant ce pan de l'histoire guadeloupéenne. »
Le deuxième temps fort de cette semaine de l'Inde commence aujourd'hui avec un Festival du film Bollywood organisé en partenariat avec le multiplex Cinestar aux Abymes. Sont programmés deux films du réalisateur indien Sanjay Leela Bhansali. « Ce sont des films phare qui ont beaucoup marqué les fans de films indiens. Ram-Leela, c'est le Roméo et Juliette indien et Padmaavat, c'est une histoire dure mais le fond est beau, confie-t-elle. Les télénovelas et les films indiens, on sent que ça intéresse de plus en plus les gens. »
TROIS CANDIDATES À MISS INDIA
Samedi, elles seront trois à concourir pour le titre de Miss India et ravir la couronne encore sur la tête de Jeanne Dollin. Mais il y a deux ans, elles étaient sept candidates. « Ce nombre en baisse me fait beaucoup réfléchir alors que Miss India est une très belle opportunité pour défendre la culture et la Guadeloupe à l'étranger. » En effet, la gagnante participe à l'élection de Miss India Wolrdwide. « Mais je pense que nous ne sommes pas assez soutenus par les collectivités et certains partenaires privés, regrette-t-elle car les frais de tenue pourraient décourager les volontaires (environ 300 euros en tout). »
Miss India est ouverte à toutes : « Les candidates reçoivent une formation sur toutes les composantes ou presque de la culture indienne » , rappelle Raïssa Nagapin. En tout, elles seront huit sur la scène du centre culturel Robert-Loyson en rajoutant les deux autres catégories : les Miss Teen et les Mrs (mère ou femme mariée ou âgée de plus de 27 ans ).
Le programme du show : les prestations artistiques, les défilés en tenue indienne et l'épreuve de présentation élocution. Un jury de cinq personnes départagera les candidates.
Du mercredi 7 au dimanche 10 novembre, festival Bollywood, Cines-tar, Dothémare, Abymes. Samedi 10 novembre, élection de Miss India, salle Robert-Loyson au Moule à 20 h 30. Tarifs : 20euros ( prévente ), 25 euros (sur place) et 15euros (enfants de moins de 12 ans). Renseignements : 06 90 39 56 29.
Festival du film Bollywood au Cinestar
- Padmaavat de Sanjay Leela Bhansali (2018)
Synopsis : « Padmavati, reine de Mewar au début du 14e siècle, était connue bien sûr pour sa beauté, mais surtout pour son courage face à l'envahisseur qui assiégeait son royaume. Padmaavat est la légende de cette reine pour qui l'honneur était au dessus de tout. » Mercredi 7 novembre, à 14h30, vendredi 9 novembre à 18h30 et dimanche 11 novembre à 14h30.
- Ram-Leela de Sanjay Leela Bhansali (2013)
Synopsis : « Transposer Romeo et Juliette, l'oeuvre de Shakespeare, dans le splendide paysage du Gujarat en Inde, vous obtenez Ram-Leela. Deepika Padukone et Ranveer Singh interprètent le couple mythique et donnent vie à ce tableau de mille et une couleurs. »
Samedi 10 novembre à 14h30 et dimanche 11 novembre à 18h30.
1
VOS COMMENTAIRES
  • itiGWI - 07.11.2018
    Mascarade !!
    On parle de Bollywood aux Antilles ou encore la caraïbe je regarde les films indiens et je me demande si c acteurs ne viennent pas d'une autre planète, en rien ils ne ressemblent à nos "malaba" de la caraïbe . A Bollywwod il n'y a pas de "bata malaba". Ces acteurs sont triés, surtout ne pas avoir la peau noir ... des indiens typés arabe que je vois, rien à voir avec ceux d'ici...
    Mettre ce poste ou...ja konnet
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION