PRATIQUE - MéTéO

La Guadeloupe en vigilance en rouge pour fortes pluies et orages, fin de l'alerte rouge cyclonique

franceantilles.fr 13.09.2018

1RÉAGIR

La Guadeloupe en vigilance en rouge pour fortes pluies et orages, fin de l'alerte rouge cyclonique

Le préfet vient de décider de lever l’alerte rouge cyclonique. Mais, en concertation avec Météo France, il place toutefois la Guadeloupe en vigilance météo rouge pour fortes pluies et orages. Un nouveau point sera fait à 17 heures pour actualiser éventuellement le niveau de vigilance et décider du maintien ou non de la fermeture des établissements scolaires et des crèches.

Dans un communiqué adressé à notre rédaction à 15h30, le préfet fait part de sa décision de lever l’alerte rouge cyclonique. En concertation avec Météo France, il place toutefois la Guadeloupe en vigilance météo rouge pour fortes pluies et orages. Un changement de niveau de vigilance qui, s'il est un peu moins restrictif du point de vue des déplacements notamment, n'exclut pas de rester prudent.
Un nouveau point sera fait à 17h pour actualiser éventuellement le niveau de vigilance et décider du maintien ou non de la fermeture des établissements scolaires et des crèches.
L'archipel épargné, mais des incertitudes demeurent
La tempête tropicale Isaac est finalement passée plus au sud que les prévisions météorologiques ne l’indiquaient. L’archipel a ainsi été épargné, mais des incertitudes demeurent sur l’intensité des précipitations à la traîne du phénomène.
D'où la décision du préfet de placer la Guadeloupe en vigilance météo rouge pour fortes pluies et orages. Les consignes de sécurité sont les suivantes :
- Renseignez-vous avant d’entreprendre un déplacement et soyez très prudents
- N’entreprenez aucun déplacement en mer ou en montagne. Ne vous baignez pas.
Protégez votre intégrité, vos biens et votre environnement :
- Obtempérez aux injonctions des sauveteurs ou des autorités municipales y compris pour des évacuations
- En cas de risque de glissement de terrain, évacuez votre domicile en sécurité,
- En cas d’orage violent, bannissez l’utilisation des téléphones et des appareils électriques et ne vous abritez pas dans une zone boisée, ni près de poteaux, pylônes, ni sous un arbre isolé.
Si vous devez vous déplacer :
- Signalez votre départ et votre destination à des proches et soyez très prudents
- Respectez les déviations et interdictions mises en place
- Ne vous engagez, sous aucun prétexte, à pied ou en voiture, sur une voie immergée, et ne tentez pas de franchir des gués ou zones inondées même partiellement.
Près du rivage :
- Si vous habitez en bord de mer, protégez vos biens face à la montée des eaux possibles
- Si nécessaire, évacuez votre habitation et mettez-vous à l’abri à l’intérieur des terres
Les prévisions pour les prochaines heures
Le centre de la tempête tropicale Isaac est désormais en mer des Caraïbes. Des pluies continues, abondantes et orageuses peuvent encore toucher notre archipel dans le flux de Sud-Est à l'arrière d'Isaac. Il y a toujours un risque qu'elles persistent et se réactivent cette nuit de jeudi à vendredi, ainsi que vendredi en matinée. Les cumuls de pluie pourraient attendre les 100 à 200 mm sur la durée de l'épisode, avec des cumuls maximum de 250 mm sur les zones du relief, et plus particulièrement le Sud de la Basse-Terre.
De bonnes rafales sous averses restent d'actualité en fin de journée (60 à 70 km/h). Encore forte, 3 m environ voire passagèrement un peu plus, la mer s'amortit progressivement. Ce vendredi matin, la mer sera agitée à forte en Atlantique et dans les canaux, continuant de s'amortir et devenant agitée (2 m) en mi-journée.

Données observées

- Rafales sous averses observées : 86 km/h à la Désirade, 78 km/h à Bellevue Pointe-Noire et à Gros-Morne Dolé, 74 km/h à Anse-Bertrand, 71 km/h au Raizet, 68 km/h au Col des Mamelles.
- Précipitations sur les 12 dernières heures : 40 mm à Matouba Saint-Claude.
 


1
VOS COMMENTAIRES
  • iMandarinGriot - 14.09.2018
    L'idéal n'existe pas que diable !
    Je me suis réveillé content, je l’ai été jusqu’à la lecture de cette phrase qui a réveillé toutes mes peurs, car j’ai beau pérorer, devant la nature en furie, je retrouve mes craintes d’enfant. Voici la phrase : La tempête tropicale Isaac est finalement passée plus au sud que les prévisions météorologiques ne l’indiquaient. Et mon super cerveau cerveau s’est mis à phosphorer à une vitesse absolument fantastique. Je ne veux pas m’avancer mais je crois que la vitesse de la lumière a été atteinte et même dépassée !
    Si j’ai compris la phrase et ma grande maîtrise de la langue de Molière me permet de comprendre cette phrase à l’architecture très simple, mes météorologistes de France et de Navarre, de Guadeloupe, de la puissante Amérique, tous s’étaient donc trompé, m’avaient trompé, trompé mes autorités, mes médias.
    C’est écrit noir sur blanc : Isaac est passée plus au sud que leurs prévisions ne l’indiquaient. Et je dis, tremblant rétrospectivement, et s’étaient trompés sur la vitesse du vent et qu’elle était passée sur la Guadeloupe. Je ne sais que penser finalement mais le raison me dit qu’entre sans météo du tout et une qui se trompe , de choisir la seconde solution.
    Je peux vous assurer qu’en cas de nouvelle alerte, j’écouterai attentivement les bulletins météos en sachant que ce n’est pas tout à fait une science exacte.
    Dans un commentaire je ne demandais que 51% de réussite et là, c’est quand même du 99% !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION