RéGIONS - DANS LA CARAïBE

MARTINIQUE - Début des vols pour Ava Air

franceantilles.fr 17.03.2017
M.B.

0RÉAGIR

Début des vols pour Ava Air
C'est sur un Jeatstream 32 de 20 places, avion anglais à hélice, plus écologique, plus économique, que le président a misé pour assurer la viabilité de l'entreprise. -Wilfrid Téreau/France Antilles Martinique

David Renard, le président directeur général d'Ava Air, a enfin réalisé son rêve avec le démarrage, jeudi, des vols entre Fort-de-France et Pointe-à-Pitre.

David Renard, le président directeur général de la toute nouvelle compagnie aérienne, Ava Air, basée en Martinique, voit enfin le bout du tunnel. Sur ses fonds propres et avec l'aide d'un investisseur privé, son bébé a pu voir le jour. Son objectif : proposer aux Martiniquais une offre supplémentaire pour leurs déplacements en Guadeloupe.
Jeudi, les premiers passagers ont choisi leur compagnie. « Nous avons décidé de ne pas faire comme les autres, en partant tôt le matin et en revenant plus tard que les autres compagnies. Nous avons l'envie de nous positionner sur toutes les lignes où il y a un faible flux de passagers, de desservir les îles du sud de la Caraïbe », explique David Renard. A leur descente d'avion, jeudi, les premiers passagers revenant de Pointe-à-Pitre, étaient ravis de l'accueil réservé et de cette offre supplémentaire sur le réseau régional.
C'est sur un Jeatstream 32 de 20 places, avion anglais à hélice, plus écologique, plus économique, que le président a misé pour assurer la viabilité de l'entreprise. A bord, même confort que sur n'importe quel avion, du personnel navigant commercial, des toilettes, une télé…
La compagnie Ava Air va dans un premier temps relier Fort-de-France à Pointe-à-Pitre, les lundis, mardis, jeudis, vendredis et dimanches, et Fort-de-France à Saint-Martin (Grand-Case) en vol direct, les lundis et vendredis. Comptez à partir de 48 € l'aller simple entre Fort-de-France et Pointe-à-Pitre, à partir de 104 € pour la seconde desserte.
www.ava-air.com


0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION