RéGIONS - DANS LA CARAïBE

HAÏTI - Des tomates pour relancer la sécurité alimentaire

France-Antilles Guadeloupe 17.04.2017

2RÉAGIR

Des tomates pour relancer la sécurité alimentaire
L'aide du gouvernement permettra l'extension de l'usine sur 600 hectares, soit dix fois sa superficie actuelle.

Le président de la République d'Haïti Jovenel Moïse est déterminé à oeuvrer pour la sécurité alimentaire dans le pays. En visitant une usine de tomates, il a annoncé que la relance se fera par l'agriculture.

Le chef de l'État haïtien, Jovenel Moïse, a réitéré vendredi sa determination à oeuvrer pour la sécurité alimentaire. « Ma vision est un pays autonome sur le plan alimentaire » , a déclaré le président Jovenel Moïse lors d'une visite de l'usine de transformation de tomates SHAISA.
Le président a ainsi mis l'accent sur l'un des aspects du programme prioritaire de son administration, la relance de l'agriculture. Cette énième visite dans une entreprise agro-industrielle doit permettre au chef de l'État de faire un bilan des diverses filières. Il s'agit aussi de sa deuxième visite dans une usine de transformation de tomates, qui semble être une priorité. S'adressant aux ouvriers de l'usine, Jovenel Moïse a révélé son ambition de faire de l'usine SHAISA, l'une des plus modernes de la Caraïbe.
AUGMENTER LA PRODUCTION DE TOMATES
Une promesse qui réjouit le directeur général de l'usine, Georges Cassis. Il se dit prêt à travailler avec le gouvernement afin d'élargir le champ de production de l'usine et être plus performant sur le terrain. Le partenariat doit permettre l'extension de l'usine sur 600 hectares, plus de 10 fois sa superficie actuelle. L'entrepreneur espère créer plus de 150 000 emplois dans la région de Croix-des-Bouquets.
Le président de la République d'Haïti, entrepreneur ayant lui même bénéficié de l'aide de l'État, se propose de renforcer le secteur agricole grâce au partenariat public/privé. Il met l'accent sur la nécessité d'offrir de nouvelles opportunités d'affaires susceptibles de mettre en valeur les zones de production agricole du pays.
« Outre la sécurité alimentaire, la relance agricole favorisera la création massive d'emplois. La création d'emplois est une étape incontournable dans le processus de redressement de l'économie nationale et il ne peut y avoir de création d'emplois en dehors de la relance de la production nationale » , a déclaré le chef de l'État.
« Le lancement de la caravane de changement prévu pour le 1er mai dans la vallée de l'Artibonite va permettre le curage de 197 km de canaux de drainage, de 87 km de canaux d'irrigation et notamment la réhabilitation de 100 km de routes agricoles dans la vallée de l'Artibonite avant d'atteindre les autres départements du pays dans les prochains mois » , a-t-il laissé entendre.
2
VOS COMMENTAIRES
  • rose - 18.04.2017
    On ne vit pas de tomates .
  • mécréant - 18.04.2017
    Mais c un début,c déjà ça !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION