RéGIONS - DANS LA CARAïBE

La Liat a encore besoin d'argent

France-Antilles Guadeloupe 11.06.2018
Réalisé par Karel CLOTAIRE

2RÉAGIR

La Liat a encore besoin d'argent

Gaston Browne, le Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda regrette que les autres pays de la Caraïbe ne s'investissent pas assez financièrement dans la compagnie aérienne régionale, Liat, qui est à court d'argent.

TRANSPORT.Le gouvernement d'Antigua-et-Barbuda a exhorté, la semaine dernière, les gouvernements régionaux à accorder une subvention à la Liat, la compagnie aérienne régionale à court d'argent, afin de garantir sa viabilité future. Lors d'un séminaire sur la compétitivité et la connectivité du transport aérien, le Premier ministre Gaston Browne, seul chef du gouvernement présent, a déclaré aux délégués que le temps était venu pour la compagnie aérienne basée à Antigua de recevoir une subvention des gouvernements de l'Organisation sous-régionale des États des Caraïbes orientales et de la Barbade.
« La Liat a essentiellement besoin d'argent frais » , a-t-il déclaré lors du séminaire, qui s'inscrit dans le cadre de la 48e assemblée générale annuelle du Conseil des gouverneurs de la banque de développement des Caraïbes (CDB).
RÉDUIRE OU ÉLIMINER LES TAXES AÉROPORTUAIRES
« Nous devons voir le subventionnement comme un investissement dans la région pour assurer le bon fonctionnement du processus d'intégration » , a déclaré le Premier ministre d'Antigua, tout en soulignant que dans d'autres régions du monde certaines compagnies aériennes sont rentables grâce aux subventions de l'État. Les principaux actionnaires de Liat sont les gouvernements d'Antigua-et-Barbuda, de la Barbade, de la Dominique et de Saint-Vincent-et-les Grenadines. Dans le passé, d'autres gouvernements régionaux ont été réticents à fournir des fonds à la compagnie aérienne, qui exploite un service régulier desservant 16 destinations dans les Caraïbes.
La compagnie avait, par ailleurs, laissé entendre qu'elle réduirait les services sur certaines routes non rentables.
Dans son discours, Gaston Browne, justifiant ce qu'il décrit comme une solution au problème de la Liat, a déclaré que la compagnie aérienne devrait être traitée avec les mêmes égards que les autres compagnies aériennes internationales quand elles décident de mettre certaines destinations sur leurs routes au bénéfice de certaines États de la Caraïbes.
« Je trouve extrêmement intéressant que nos gouvernements contribuent aux campagnes d'autres compagnies aériennes en millions de dollars, mais pas à celle d'une institution comme la Liat, qui revêt une telle importance pour son rôle dans notre durabilité économique. Certains gouvernements trouvent toutes sortes de raisons pour justifier leur non-contribution, » a-t-il expliqué.
« Quand nous regardons d'autres pays, certaines compagnies aériennes sont rentables, mais elles sont subventionnées par l'État. Nous devrions tous nous mettre ensemble pour subventionner la Liat et la rendre ainsi plus rentable » , a-t-il ajouté.
Le Premier ministre d'Antigua a également proposé une réduction et/ou l'élimination complète des taxes d'aéroport parce qu'il considère qu'elles entravent le trafic entre les îles.
« La taille du marché de la région est petite, nous avons une petite population et ces taxes augmentent les coûts. Si un transport aérien fiable est essentiel aux économies des Caraïbes, alors nous devons encourager plus de mouvements en réduisant le coût des déplacements » , a-t-il observé. « Le temps est venu pour nous de nous réformer et d'être proactifs dans nos stratégies. Nous nous tirons une balle dans le pied en introduisant toutes ces taxes » , a martelé Gaston Browne lors de la réunion.
Traduction : Bernard PHIPPS
Gaston Browne, Premier ministre d'Antigua.
La Liat a besoin d'argent frais pour couvrir son fonds de roulement acquérir de nouveaux équipements et de nouveaux actifs.
16.
C'est le nombre de destinations que dessert la Liat dans la Caraïbe. Ces destinations sont : Antigua, Barbade, Dominique, Grenade, Guadeloupe, Guyana, Martinique, Porto Rico, Sainte-Croix, Saint-Kitts, Sainte-Lucie, Sint Maarten, Saint-Thomas, Saint-Vincent, Tortola et Trinidad.
LE PROJET CARIBSKY ÉVOQUÉ
Lors du séminaire sur la compétitivité et la connectivité du transport aérien, la compagnié aérienne régionale Liat a évoqué le projet Caribsky.
En réponse à la suggestion du Premier ministre d'Antigua, Gaston Browne, qui a proposé une fusion entre Liat et la Caribbean Airlines, la compagnie aérienne de Trindidad, la PDG de la Liat Julie Reifer-Jones, a déclaré que la décision est en fin de compte une décision politique, mate la Liat fait ce qu'elle peut au niveau commercial.
Elle a indiqué, par ailleurs, que sa compagnie aérienne, qui exploitait récemment le pont aérien entre Trinidad-et-Tobago, a conclu des accords commerciaux avec Caribbean Airlines, ainsi qu'un accord de co-partage avec Air Antilles et WinAir pour améliorer la connectivité.
Pour rappel, Les compagnies aériennes Air Antilles, Liat et Winairse sont alliées pour lancer le projet Caribkky, visant à rendre plus simples et plus accessibles les déplacements dans les Caraïbes et à proposer, d'ici trois ans, un seul billet d'avion pour ces voyages. Les trois compagnies, basées respectivement dans les aéroports de Pointe-à-Pitre, Sint Maarten-Juliana et Antigua, ont officiellement lancé le 17 avril en Guadeloupe un projet de simplification des voyages entre les diverses îles des Caraïbes, dans le cadre du programme européen Interreg V Caraïbes et avec le financement des Fonds européens de développement Régional (Feder).
Évoqué depuis octobre, mais reporté après le passage de trois ouragans sur la région, Caribsky veut faciliter les déplacements des passagers, rendre les voyages plus faciles, de meilleure qualité et moins chers, mais aussi stimuler le développement économique des Caraïbes. À commencer par le « raccordement » des réseaux des trois transporteur, le rapprochement des équipes et la « mise en commun du savoir-faire » .
2
VOS COMMENTAIRES
  • lenaif1 - 13.06.2018
    le tonneau des danaïdes
    pourquoi pas mais on constate que ces organisations restent des gouffres financiers : voyages payés , restaurant etc ... certains savent qu'en Guadeloupe il y a du pognon
  • rose - 12.06.2018
    Allo allo , avis à tous les Guadeloupéens qui veulent faire partie des états de la Caraïbe . Un appel de financement est lancé pour la LIAT .
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION