RéGIONS - DANS LA CARAïBE

MARTINIQUE. Arrêtées avec 100 000 euros dans leurs bagages

France-Antilles Guadeloupe 10.04.2018
H.Br (France-Antilles Martinique)

1RÉAGIR

MARTINIQUE. Arrêtées avec 100 000 euros dans leurs bagages
Toutes les personnes qui entrent ou sortent du territoire avec plus de 10 000 euros en espèces doivent donc en faire la déclaration à la douane.
Même si très peu d'informations filtrent autour de cette affaire, deux femmes ont été placées en garde à vue dimanche, après avoir été interceptées la veille avec une importante somme d'argent.
Il est aux alentours de 20 h 30, samedi soir, quand les douaniers de l'aéroport Martinique-Aimé-Césaire font une surprenante découverte dans les bagages de deux passagères. Ces deux femmes qui venaient d'arriver à la Martinique en provenance de l'Hexagone avaient en leur possession pas moins de 100 000 euros en espèces dans leurs bagages. Une saisie plutôt inhabituelle qui manifestement pourrait laisser penser que cette importante somme d'argent pourrait être liée à un trafic de drogue ou un blanchiment d'argent.
Quoi qu'il en soit, le caractère illicite du transport de cet argent ne fait pas l'ombre d'un doute. Puisqu'il faut savoir que tout mouvement de capitaux physique, transfrontalier - en lingots, chèques, argent liquide, cartes prépayées - doit être obligatoirement déclaré à partir de 10 000 euros. En d'autres termes, toutes les personnes qui entrent ou sortent du territoire avec plus de 10 000 euros en espèces doivent donc en faire la déclaration à la douane, comme le stipule l'article 464 du Code des douanes. Ce sont des dispositions qui ont été mises en place pour lutter contre le blanchiment d'argent et la fraude fiscale. Une enquête a été ouverte par l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) pour déterminer entre autres l'origine de cet argent

1
VOS COMMENTAIRES
  • elsa - 13.04.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • lucide971 - 11.04.2018
    Mince ils ont attrapé les Balkany !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION