RéGIONS - DANS LA CARAïBE

GUYANE - « Pour exercer la médecine, il faut un casier judiciaire vierge »

France-Antilles Guadeloupe 08.08.2018
Guillaume REUGE

5RÉAGIR

« Pour exercer la médecine, il faut un casier judiciaire vierge »
« Ce n'est pas parce qu'on est au bout du monde que l'on doit avoir de la médecine au rabais. Nous ne sommes pas dans une République bananière donc je ne lâcherai pas la rampe » , persiste et signe le Dr Choux. (D.R)

Le recrutement de Jérôme Cahuzac à Camopi, en juillet, a fait réagir. Le Dr Alain Choux, notamment, qui a saisi le conseil de l'Ordre des médecins pour faire radier l'ancien ministre du Budget. Il promet de porter plainte si l'Ordre ne réagit pas à sa demande.

Se refaire une santé loin des caméras et micros. C'est sûrement ce qu'a voulu faire l'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, en venant exercer seul durant quatre semaines au dispensaire de Camopi, le mois dernier. Mais c'était sans compter sur la témérité d'Alain Choux, médecin omnipraticien et président de l'Alliance pour le financement de la retraite des médecins, qui, après avoir saisi le conseil disciplinaire de l'Ordre des médecins, souhaite faire radier de la profession le Dr Cahuzac. C'est son recrutement en Guyane qui a fait réagir le médecin parisien : « Pour pouvoir exercer, il faut respecter trois critères : avoir un diplôme français ou européen, avoir une adresse professionnelle et posséder un casier judiciaire vierge » , explique Alain Choux. Selon lui, Jérôme Cahuzac ne remplit pas les deux dernières obligations. « Sauf erreur ou omission de ma part, lors de mon inscription à l'Ordre des Médecins de Paris, j'ai dû fournir une copie certifiée conforme qui confirmait que mon casier judiciaire était vierge de toute condamnation » , a écrit, le 30 juillet, le Dr Choux à l'Ordre des médecins de Corse-du-Sud où est inscrit Jérôme Cahuzac.
CONDAMNATION ÉGALE RADIATION
Jérôme Cahuzac a quitté la Guyane le 28 juillet, au terme d'un mois au dispensaire de Camopi. Mois qui « s'est bien passé » selon la direction de l'hôpital de Cayenne, son dernier employeur. L'ancien ministre aurait même dit qu'il reviendrait en Guyane exercer une nouvelle courte mission après avoir pris conscience de l'étendue de la problématique santé de notre département.
Pour rappel, il a été condamné en appel, en 2017, pour fraude fiscale à quatre ans de prison dont deux avec sursis et 300 000 euros de dommages et intérêts. Une peine aménageable puisque inférieure à deux ans de prison ferme.
Une condamnation qui doit conduire à la radiation pour le Dr Choux « et si l'Ordre des médecins ne le fait pas d'ici la fin du mois, je saisirai la justice » , promet celui qui dénonce une faillite collective dans l'embauche de Jérôme Cahuzac en Guyane. « Sa condamnation en appel est définitive et il ne s'est pas pourvu en cassation donc l'inscription au casier a été effectuée et ne pouvait être ignorée. Aujourd'hui, nous sommes devant un mensonge d'État où tout le monde s'est couché pour faire plaisir à Jérôme Cahuzac. »
Alain Choux estime que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a failli et qu'elle aurait dû demander une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas).
« Ce n'est pas à Monsieur Choux de décider, répond Me Éric Dupond-Moretti, l'avocat de Jérôme Cahuzac. Je trouve ça pathétique. Que voulez-vous que fasse mon client, qu'il ouvre une boulangerie ? Monsieur Choux n'est pas le grand ordonnateur! Que chacun s'occupe de ses affaires » , insiste le célèbre avocat pénaliste.
Condamné par la justice pour fraude fiscale, Jérôme Cahuzac est aujourd'hui menacé de radiation. (DR)
DÉJÀ CONDAMNÉ PAR LE CONSEIL DE L'ORDRE
Outre l'absence de casier judiciaire vierge, Alain Choux s'interroge sur les compétences médicales de Jérôme Cahuzac, éloigné de la pratique par ses activités de maire de Villeneuve-sur-Lot et de ministre du gouvernement de François Hollande. D'autant que Jérôme Cahuzac a déjà été condamné en 2014 par le conseil disciplinaire de l'Ordre des médecins pour parjure à une suspension de six mois, dont trois avec sursis. Le chirurgien-plasticien avait » déconsidéré la profession de chirurgien » , précise le conseil national qui représente la profession.
« Pour exercer la médecine générale, qui est plus ou moins considérée aujourd'hui comme une spécialité, il faut de manière régulière faire des contrôles de connaissances, ce qu'on appelle la formation médicale continue. Les personnes qui ne sont pas en règle avec le droit n'ont de surcroît pas l'autorisation de faire de la médecine générale. L'honnêteté intellectuelle que l'on doit à nos patients est bafouée par ce mec sans foi ni loi » , souligne le plaignant.
D'après le centre hospitalier Andrée-Rosemon, c'est Jérôme Cahuzac qui s'est proposé lui-même en Guyane « en tant que généraliste inscrit à l'Ordre des médecins » , avait déclaré dans les colonnes de France Guyane la direction de l'hôpital début juillet. « Ce n'est pas parce qu'on est au bout du monde que l'on doit avoir de la médecine au rabais avec un bandit, un repris de justice qui a une condamnation définitive. Nous ne sommes pas dans une République bananière donc je ne lâcherai pas la rampe » , persiste et signe le Dr Choux.
Et l'on peut croire en sa détermination. En 2014, il avait obtenu une interdiction d'exercer pendant un an à l'encontre des médecins Bernard Debré et Philippe Éven, pour manquement à la déontologie après la publication par les deux hommes d'un « Guide des 4 000 médicaments utiles,inutilesou dangereux » .
5
VOS COMMENTAIRES
  • moranus - 10.08.2018
    condition nécessaire mais pas suffisante
    Casier judiciaire vide et surtout ne pas se faire rattraper par la patrouille.
    Beaucoup n'ont pas la conscience tranquille.
    Il faut bien que cet homme travaille après tout. On ne peut plus s'amuser à laisser des délinquants oisifs dans la nature car ils augmenteraient la délinquance, ils ont déjà prouvé qu'ils savent le faire.
    Méfions nous des donneurs de leçons qui n'ont qu'à se regarder dans un miroir.
  • renaud - 09.08.2018
    qu'il y aille !
    comme il n'y a pas de volontaires pour ces dispensaires de Guyane, qu'attend ce dr Choux pour y aller ?
  • Marcelin - 09.08.2018
    je dis ça ...
    pour une condamnation ce médecin veut en faire des tonnes .... que veux-t-il cacher ??? Comptons les morts que cette industrie pseudo-médicale fait chaque jour ! ....
  • guadallo - 09.08.2018
    Léon bertrand
    Mouais!!
    Comme Léon bertrand qui est toujours maire à saint Laurent du maroni!!
    Cherchez l erreur !!
  • gerard - 08.08.2018
    Demandons à un de nos élus députés de poser la question à Mme là Ministre de la santé , lors de la prochaine session
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION