RéGIONS - DANS LA CARAïBE

Trinidad. L'épouse-enfant déclare être une femme mariée

France-Antilles Guadeloupe 13.04.2018

0RÉAGIR

Trinidad. L'épouse-enfant déclare être une femme mariée
Une jeune Vénézuélienne de 13 ans a épousé un Trinidadien de 24 ans. (Photo d'illustration)

Une adolescente vénézuélienne mariée à un Trinidadien a été retrouvée seule dans un appartement. Ce type de mariage étant interdit à Trinidad, la jeune fille refuse de coopérer et de donner l'identité de son mari.

La jeune Vénézuélienne de 13 ans, mariée à un Trinidadien de 24 ans sous les rites tribaux Warao et secrètement amenée à Trinidad, refuse de coopérer avec la police de l'Unité de protection de l'enfance.
L'adolescente, qui est gardée dans un lieu sûr à Saint-Joseph, sous la surveillance de l'Autorité des enfants, refuse en effet de donner le nom de l'homme qui l'a épousée et le lieu où il se trouve.
Elle insiste sur le fait qu'elle est une femme mariée et a hâte de retrouver son mari. Cependant, le président de l'Autorité des enfants, Hanif Benjamin, a déclaré la semaine dernière qu'en sa qualité d'enfant, et conformément à la loi, ses droits doivent être protégés. Le président a ajouté que l'Autorité des enfants s'occupe de l'affaire depuis que la jeune fille a été découverte, et continue de lui prodiguer soins et protection.
Interrogée pendant le week-end de Pâques avec l'aide d'un interprète, elle a donné très peu d'informations sauf quelques détails sur son mariage et comment elle a été amenée du Venezuela à Trinidad dans un appartement à Rock Road, Penal. Elle a également dit à la police que son mariage a reçu le plein consentement de ses parents et que si elle leur était rendue, elle serait considérée comme une paria.
ARRIVÉE EN PIROGUE
La police de protection de l'enfance a déclaré qu'on ne peut pas lui faire d'examen médical sans son consentement. Ils ont indiqué que l'Autorité des enfants devra travailler aux côtés des agents d'immigration pour trouver la meilleure manière de gérer le problème. Une décision devra être prise quant à l'avenir de la jeune fille, mais la police a déclaré que tout sera fait dans l'intérêt de l'adolescente.
Pour rappel, le mercredi précédent le week-end de Pâques, la police dirigée par le sergent Ablacksingh de la Division Sud-Ouest s'était rendue dans une maison à Penal où ils avaient découvert l'adolescente dans un appartement. L'Unité de lutte contre la traite a été informée et a enquêté sur la manière dont l'adolescente est entrée dans le pays.
Il n'y avait aucun document de voyage suggérant qu'elle soit arrivée légalement, et la police a appris plus tard qu'elle avait été amenée à Trinidad dans une pirogue.
La pirogue a accosté à Morne Diablo, près de Moruga, et l'homme qui a épousé la fille l'a emmenée dans un appartement où elle a reçu de la nourriture et a été autorisée à se baigner.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION